Loading...
Latest news
Comment choisir la meilleure literie pour le lit de votre bébétour de lit respirantLa literie pour le lit de bébé donne le ton et le style d’une chambre d’enfant. Elle joue également un rôle important dans la sécurité et le confort de votre enfant. Découvrez les éléments qui composent la meilleure literie pour lit de bébé à l’aide de notre guide. Tip!Partez du bon pied en choisissant la bonne taille de lit de bébé et de matelas pour lit de bébé.tour de lit respirantLa meilleure literie pour lit de bébé : Les essentiels Couvre-matelas/protecteur de lit de bébéUn couvre-matelas et/ou un protecteur imperméable aidera à défendre le matelas contre les accidents inévitables. Les deux peuvent également être hypoallergéniques pour lutter contre les acariens et les allergènes capturés dans le matelas. Les protège-matelas ne doivent pas être plus épais qu’un pouce et doivent permettre au protège-matelas de s’adapter parfaitement au matelas. Les deux peuvent créer une expérience de sommeil confortable et respirante pour votre petit tout en travaillant dur pour le protéger contre les taches.Comment Drap-housse pour lit de bébéUn drap-housse est la pièce la plus essentielle de la literie. Les draps plats pour lit de bébé ne doivent jamais être utilisés à la place d’un drap-housse. Le drap-housse doit être bien ajusté sur le matelas et ne doit pas s’entasser ou se détacher lorsque le bébé se déplace. La plupart des drap-housse existent en tailles standard, alors assurez-vous de sélectionner la forme et la taille correctes pour votre matelas de lit d’enfant lors de l’achat. La couverture portableLes couvertures portables, ou emmaillotages, peuvent être utilisées dans les lits d’enfant et ne sont pas considérées comme dangereuses pour les nouveaux bébés. En fait, emmailloter un nouveau-né peut constituer une transition utile entre l’utérus et le monde extérieur en simulant l’étroitesse et la pression de l’utérus. L’emmaillotage peut réduire le risque de mort subite du nourrisson, améliorer le développement neuromusculaire et aider les bébés à dormir plus longtemps. Meilleurs lits pour bébé : Accessoires
Technologies

L’analyse d’impact relative à la protection des données (AIPD ou PIA)

Pia RGPD

Le RGPD est une réglementation européenne qui a été mise en vigueur le 25 mai 2018. Cette nouvelle loi a fortement modifié les habitudes des entreprises en ce qui concerne le traitement de données à caractère personnel. En effet, elle impose certaines obligations à toutes les entreprises concernées afin que ces dernières réalisent des traitements de données plus respectueux de la vie privée et conformes au principe du RGPD. Parmi ces obligations figure le PIA (Privacy Impact Assessment ou Analyse d’Impact relative à la Protection des Données (AIPD). Voici tout ce que vous devez savoir sur le PIA.

 

Comment définir le PIA ou Analyse d’Impact relative à la Protection des Données ?

Pour responsabiliser les organismes, le RGPD leur recommande l’AIPD. Il s’agit d’un outil indispensable qui les aide à adopter des traitements de données respectueux de la vie privée, mais aussi à prouver leur mise en conformité au RGPD. Le PIA revêt un caractère obligatoire pour les traitements qui présentent des risques élevés.

L’analyse d’impact relative à la protection des données est composée de trois parties :

  • Une présentation détaillée du traitement mis en place qui comprend à la fois les aspects techniques et opérationnels.
  • L’évaluation juridique de l’utilité et de la représentativité liées aux principes et aux droits fondamentaux (objectif, durée de conservation des données, droits des personnes, etc.) non négociables. Ils sont fixés par la loi et doivent à tout prix être respectés, peu importe les risques.
  • L’évaluation technique des risques sur la sécurité des données (intégrité, confidentialité et disponibilité), mais également leurs impacts possibles sur la vie privée. Cette étude permet la détermination des mesures à la fois techniques et organisationnelles indispensables pour sécuriser les données.

 

L’analyse d’impact relative à la vie privée ou PIA RGPD est-il obligatoire ?

Le pia RGPD peut être obligatoire ou non selon les cas et les activités des organismes.

Les cas où le PIA ne serait pas obligatoire

Dans les cas suivants, il n’est pas nécessaire de faire une analyse d’impact relative à la protection des données :

  • Lorsque le traitement fait partie de la liste des exceptions évoquée par la CNIL après avoir consulté le CEPD ou Comité européen de protection des données ;
  • Lorsque le traitement des données ne suscite pas de risque élevé pour les droits et libertés des personnes concernées ;
  • Quand les caractéristiques du traitement à effectuer (nature, portée, contexte et finalité) sont presque les mêmes que celles d’une AIPD déjà menée.
  • Quand le traitement est lié à une obligation légale ou indispensable dans la réalisation d’une mission de service public (d’après l’article 6 du RGPD), à condition que les points suivants soient réunis :
  • Le traitement dispose d’une base légale dans le droit européenne ;
  • Ce droit réglemente ce traitement ;
  • Une AIPD a déjà été effectuée pendant la mise en place de cette base légale.

Les cas où l’AIPD serait obligatoire

Le PIA RGPD doit être réalisé au cas où le traitement de données présenterait un risque élevé pour les droits et libertés des personnes concernées. Autrement dit, une AIPD doit absolument être menée :

  • Lorsque le traitement figure dans la liste des opérations de traitement pour lesquelles la CNIL préconise que
  • Lorsque le traitement réunit au moins deux des neuf points stipulés dans les lignes directrices du G29 :
  • « évaluation/scoring (y compris le profilage) ;
  • décision automatique avec effet légal ou similaire ;
  • surveillance systématique ;
  • collecte de données sensibles ou données à caractère hautement personnel ;
  • collecte de données personnelles à large échelle ;
  • croisement de données ;
  • personnes vulnérables (patients, personnes âgées, enfants, etc.) ;
  • usage innovant (utilisation d’une nouvelle technologie) ;
  • exclusion du bénéfice d’un droit/contrat. »